19 20 Regards Spectaculaires Visuel1

Nous entamons notre quatrième saison, et on espère qu'elle vous plaira !! Nous proposons un spectacle par mois d'octobre à avril.

Cette année, REGARDS SPECTACULAIRES contracte un partenariat avec le PAC Bruxelles, et les sorties sont à prix libre et conscient !

Pour vous inscrire, une seule adresse : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

On vous dit à très bientôt ?

La programmation ci-dessous

OCTOBRE – NO ONE – Théâtre les Tanneurs

no one

crédit image : Comfreak

Une nuit d'été caniculaire. L’air est moite, presque irrespirable. Une pompe à essence isolée, au milieu de nulle part, totalement décrépie. Derrière son comptoir, Roland regarde la télé. Soudain, un groupe de touristes et sa tour manager, Rosa, débarquent. Tombés en panne quelques kilomètres plus loin, harassés par la chaleur, épuisés par leur voyage et tendus par un début de vacances ratées, ils sont à fleur de peau...

Poursuivant leur volonté de mettre en scène, en images et sans paroles, la fragilité de l’humanité, Sophie Linsmaux et Aurelio Mergola s’intéressent à la figure du bouc émissaire – cette victime expiatoire –, ainsi qu’au phénomène de foule et aux comportements irraisonnés qui en découlent. Avec beaucoup d’humour, d’étrangeté et une pointe de magie, No One– partition pour 5 acteurs et 10 figurants – questionne la dilution de la responsabilité, la désignation d’un bouc émissaire au sein de la foule et la puissance du groupe.

Une création de la Compagnie Still Life – Aurélio Mergola et Sophie Linsmaux, avec Julie Dieu, Colin Jolet, Muriel Legrand, Sophie Leso, François Regout et un groupe de figurants

Où ? Théâtre les Tanneurs, 75-77 rue des Tanneurs, 1000.

Quand ? jeudi 3 octobre 20h15

Atelier ? vendredi 4 octobre 18h

Prix ? 8 euros + atelier prix libre

 

NOVEMBRE – BOCAL – Centre culturel des Riches Claires

 

Un bocal sur une table.
Bocal HD 2 copyrgt FX WillemsUn poisson rouge dans le bocal.
Le poisson se prénomme Octave.
Octave observe.
Il observe Vinciane et Dimitri. La mère et le fils.
Vinciane a préparé le souper.
Dimitri mangera beaucoup. Elle ne touchera pas à son assiette.
Car ce que s’apprête à lui annoncer son fils dépasse l’entendement.
Peut-être qu’en danois, ça passera mieux.

Une comédie tragique, aquatique et musicale en 1 acte.

Une écriture de Guillaume Druez, mise en scène par Carole Lambert, avec Quentin Chaveriat et Amandine Chevigny.

Où ? Centre culturel des Riches Claires, rue des riches-claires 24, 1000.

Quand ? jeudi 7 novembre 20h30

Atelier ? samedi 9 novembre 17h.

Prix Libre et Conscient

 

 

 

 

 

 crédit image : FX Willems

 

 

 

DECEMBRE – RESSACS – Théâtre des Martyrs

Emportés, brinquebalés par les flots, chahutés par les aléas de la vie, un homme et une femme, un couple, errent en mer sur un rafiot.

Leurs possessions, quelques souvenirs qu’ils déclinent en anglais : so long la beautiful house in a residential area, lost la berline achetée à crédit, exit le french garden with so marvelous roses ; une crise et tout s’effondre. Un déchirant appel à l’aide à la puissance divine et ils se retrouvent échoués sur un coin de terre. Les voilà Robinson dans un lieu où ils peuvent tout reconstruire.

La nuit arrive avec ses rêves qui les mettent au diapason des grandes conquêtes.Une table, un usage inventif et surprenant des objets, Agnès Limbos et Gregory Houben nous embarquent dans un récit burlesque à l’ironie féroce avec trois fois rien. La simplicité face à la soif d’accumulation de richesses. Au-delà du rire affleure une critique de la société de consommation, des excès du capitalisme, du colonialisme. Quelques entêtants accords de trompette, une bonne dose d’humour et de poésie et on embarque avec ce couple loufoque.

Une création d'Agnès Limbos et Grégory Houben.

 Credit Alice Piemme sous un ciel d Antoine B min

crédit image : Alice Piemme

Où ? Théâtre des Martyrs, 22 places des Martyrs, 1000.

Quand ? dimanche 1 décembre 15h.

Atelier ? dimanche 1 décembre à l'issue de la représentation.

Prix Libre et Conscient

 

JANVIER – DES CARAVELLES ET DES BATAILLES – Théâtre Varia

Un curieux microcosme vit heureux dans un lieu reculé, quelque part en Europe, en retrait mais pas hors du monde. Le récit démarre avec l’arrivée d’un nouveau venu. A travers ses yeux, le lieu se dévoile peu à peu comme un foyer d’imagination, et agit comme une énigme.

Depuis le grand hall aux briques rouges qui abrite une série de tableaux représentant la chute de l’empire Inca, jusqu’au jardin à l’abandon, les résidents évoluent dans cet espace qui n’existe que parce qu’il est nommé. Un nouveau rapport au temps ainsi qu’une délicatesse de rapports humains s’établissent. Différentes époques, récits et rêveries singulières sont convoqués, surgissent, se répondent. Dans un même mouvement, on découvre la sensibilité des résidents, leurs étonnantes activités et le vertige de leurs préoccupations.

Bien qu’à l’abri du délire quotidien du monde et du réel, le monde dans son immensité sans cesse se rappelle à eux, en même temps que le réel s’éloigne au profit d’une utopie. Serait-il possible, sans se détourner de l’horreur, de ménager une tendresse ?

Conte réaliste sur le théâtre et sur le monde d’aujourd’hui, Des caravelles & des batailles emprunte librement à l’univers de La Montagne magique de Thomas Mann. On peut lire dans ce spectacle à l’humour irrésistible la nécessité de s’aménager des espaces hors « de l’embrouillamini des affaires » et de créer un dialogue neuf avec le réel… ou de faire mine de s’en éloigner pour le rencontrer autrement… Un moment jubilatoire et radical.

Un spectacle d'Eléna Doratiotto et Benoît Piret, avec Salim Djaferi, Eléna Doratiotto, Gaetan Lejeune, Anne-Sophie Sterck, Benoît Piret, Jules Puibaraud.

Capture decran 2019 09 01 a 18.15.39

 crédit image : Hélène Legrand

Où ? Théâtre Varia, 78 rue du Sceptre, 1050.

Quand ? jeudi 16 janvier 20h.

Atelier ? vendredi 17 janvier 18h.

Prix Libre et Conscient

FEVRIER – B4 SUMMER – Théâtre la Balsamine

 

 b4summer

Confus.e.s ? En perte de repères ? Fatigué.e.s ? Angoissé.e.s ? Ou encore, indécis.e.s mais insoumis.e.s ? Si vous ressentez à la fois cette désillusion des révolutions ainsi qu’un indomptable sentiment de révolte, bienvenu.e.s dans B4 summer - The Game. Dans cette dimension créative, il vous sera possible d’inventer de nouvelles fictions pour contrer notre système en dépérissement. B4 summer, c'est cette fête permanente du corps et de l’esprit qui tente de s’affranchir des modèles imposés.

Dans son précédent solo i-clit, la chorégraphe Mercedes Dassy explorait une nouvelle vague de féminisme ultra-connectée et ultra-sexuée, et questionnait son pouvoir ambivalent d’affranchissement et d’oppression. En s’inspirant de représentantes contemporaines tant réelles que fictionnelles pour interroger notre (in)capacité à agir et à nous engager, B4 summer s’inscrit naturellement comme suite logique. Mais par où commencer quand tout est à défaire et à refaire ? Top chrono. Réponses attendues avant l'été.

Un solo dansé de Mercedes Dassy.

Où ? Théâtre de la Balsamine, 1 avenue Félix Marchal, 1030.

Quand ? 8 février à 18h : pré-atelier + spectacle.

Prix Libre et Conscient

MARS – RIDEAU DE BRUXELLES – Ventre

6 ventre

crédit image : Or Kats

Un jeune couple au bord de la rupture. Un tandem fou d’amour à la croisée des chemins qui nous plonge au cœur d’une réflexion sur l’infidélité, l’orgueil et l’érosion des sentiments.Ventre met à nu deux jeunes adultes entiers, idéalistes, avides d’une vie pleine, d’un amour qui en vaut la peine... Ils voudraient se dresser contre tout ce qui plie l’échine, ce qui est mou, convenu et satisfait. N’est-ce pas le propre de la jeunesse que d’être animée par une telle soif d’absolu et de remettre en cause l’ordre établi ? Il serait facile de dire que oui, sauf qu’il faut beaucoup de courage pour s’opposer au rouleau compresseur de la norme et des idées reçues. Ces deux âmes jeunes et ébranlées cherchent moins du sens qu’un sens du sacré.

Un texte de Steve Gagnon dans une mise en scène de Vincent Goethals, avec Clément Goethals et Julie Sommervogel.

Où ? Rideau @Théâtre Marni, rue de Vergnies, 25, 1050.

Quand ? dimanche 15 mars 15h.

Atelier ? à l'issue de la représentation dimanche 15 mars.

Prix Libre et Conscient

AVRIL – ON VA BATIR UNE ILE ET ELEVER DES PALMIERS

Deux animateurs accueillent le public sur une île déserte. Cette île a pour objectif d'offrir à ceux qui la peuplent une vie harmonieuse par le biais de l'empathie. À travers une fiction qui balance entre le Club Med et C'est pas sorcier, les nouveaux arrivants s'emparent des outils d'un meilleur vivre ensemble et d'une gestion collective des ressources naturelles. Tout bascule quand les deux hôtes de l'île s'opposent sur la façon dont il faut gérer le groupe. Le trop plein d'activité généré par ce conflit provoque un tsunami qui submerge l'île. Seuls survivant sur cet atoll dévasté, un enfant et un monstre étrange nommé Entropie vont apprendre à s'apprivoiser.

7. On va batir une ile et elever des palmiers

crédit image : Sebastien Gairaud

En s'inspirant de lectures sur l'empathie et sur l'effondrement, Lorette Moreau et Axel Cornil passent de l'exposition théorique à la fiction poétique. Jouant de l'esprit de synthèse et de la métaphore, ils proposent au public d'explorer ensemble le potentiel lyrique d'un monde à reconstruire.

Une création de Lorette Moreau et Axel Cornil avec Consolate Sipérius et Renaud Van Camp.

Où ? Théâtre de la vie, 45 rue traversière, 1210.

Quand ? vendredi 3 avril 20h.

Atelier ? samedi 5 avril 15h.

Prix Libre et Conscient